Elections régionales allemandes  - Fiasco pour l'alliance CDU-SPD - Percée de l'extrême droite

Publié le par PG67

Répartition des sièges au Landtag de Bade-Wurttemberg
Répartition des sièges au Landtag de Bade-Wurttemberg

L’élection des parlementaires de trois états allemands avait lieu ce dimanche 13 mars 2016.Treize millions d’électeurs étaient concernés. Les instituts de sondage avaient bien anticipé les résultats, avec une erreur maximale de 2%. La participation a battu des records, dépassant les 70%, ce qui n’a pas empêché les chrétiens démocrates et les sociaux-démocrates de perdre des voix et des sièges de députés.

Bien que le parti du ministre-président ait chaque fois bien résisté, voire progressé (les Verts), dans les trois Länder, les deux partis au pouvoir à Berlin (CDU+SPD) ont perdu près du tiers de leurs électeurs, au profit de « Alternative für Deutschland » (AfD) qui a partout dépassé les 10%. Ce nouveau parti, qui veut rester dans l’opposition, avait au départ un profil anti-euro et a évolué vers des positions anti-réfugiés, de plus en plus teintées de nationalisme et de xénophobie (la présidente n’a pas hésité à déclarer qu’il fallait « tirer sur les réfugiés qui tenteraient de passer en force »). Sur ces thèmes, des commentateurs allemands l’assimilent au Front National.

Dans son fief historique du Bade-Wurttemberg la CDU n'arrive que deuxième (27%) derrière les Verts (30,3%). Parti de très bas, le parti ami DIE LINKE y a légèrement progressé (2,9 %, soit +0,1%) sans atteindre les 5% qui lui auraient permis d’entrer au parlement du land.

Répartition des sièges au Landtag de Saxe-Anhalt
Répartition des sièges au Landtag de Saxe-Anhalt

C’est en Saxe-Anhalt (Halle, Magdebourg) qu’il a le plus perdu, avec 16,3% et seulement 17 députés au lieu de 29 précédemment. Ses électeurs, influencés par la presse qui évoque toujours des "problèmes" à propos des réfugiés, et par le mouvement PEGIDA, ont parfois préféré donner leur voix aux candidats AfD (24,2%), a déclaré la porte-parole du parti. Fidèle à ses principes, DIE LINKE a toujours promu la solidarité et l’accueil des réfugiés, quitte à le payer électoralement.

Répartition des sièges au Landtag de Rhénanie-Palatinat
Répartition des sièges au Landtag de Rhénanie-Palatinat

Chez nos voisins de Rhénanie Palatinat , la forte personnalité socialiste de la présidente Malu Dreyer a permis au SPD de résister à la droite (CDU, menée également par une femme) et à l'arrivée massive de l’extrême droite ultralibérale (AfD, parti dirigé également par une femme au niveau national).

Enfin, il faut remarquer qu’aucune des coalitions au pouvoir dans ces trois états n’est en position de se maintenir. Il est même envisageable que les Verts du Bade-Wurttemberg, quoique gagnants, se retrouvent dans l’opposition si la droite fait alliance avec les sociaux-démocrates et les libéraux, comme ce fut déjà le cas dans le passé.


Bref, les résultats sont contrastés d’un land à l’autre, le seul fait marquant est la forte poussée d’un nouveau parti anti-européen, nationaliste et ultralibéral, classé à l’extrême droite, l’AfD.


Tous les résultats en allemand : http://www.zeit.de/politik/deutschland/landtagswahlen-ergebnisse

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Luce Ide 17/03/2016 20:47

Désolée, mais je trouve votre conclusion bien "courte" ! Le seul fait marquant serait la forte poussée de l'AfD ? Ne faudrait-il pas éviter un traitement par Land et tenter une vision un peu globalisée, ce qui permettrait peut-être aussi de dégager de vraies tendances. Dommage de ne pas mettre en évidence les résultats des suffrages directs (élus de circonscriptions dans les différents Länder). Il serait aussi tout à fait intéressant de se pencher sur la ventilation des "secondes voix" pour mesurer le "degré" de fidélité des électeurs-trices ainsi que les "reports". Ainsi en Saxe par exemple, le Spd n'a aucun élu de circonscription. Bon, désolée, mais cela demande un peu plus de travail. Courage.