Dialogue de Jean-Luc Mélenchon et Noël Mamère sur le résultat de l’élection présidentielle américaine, la planification écologique, la sortie du nucléaire, la protection de l’écosystème…

Publié le par PG67

Entretien Noël Mamère et Jean-Luc Mélenchon La Vidéo

Bref extrait du  premier dialogue politique co-organisé par Regards et France Info.

Noël Mamère : ... Quand Jean-Luc dit, et je partage totalement son avis , [le rôle des politiques] « c’est éclairer et convaincre ». Mais comment on éclaire ? Eclairer, c’est faire participer le peuple. C’est le grand désir qu’il y a aujourd’hui de la démocratie participative. Quand les citoyens disent : « Moi je veux me mêler de ce qui me regarde », il ne faut pas qu’on leur dise : « Circulez, il n’y a rien à voir ». Et donc il faut qu’on mette en œuvre des outils, au plan local, comme au plan global.

J-L Mélenchon : Tu pointes là quelque chose d’important, une rupture d’avec l’ancien monde. Autrefois à gauche, il y avait une relation à la masse active qui était très hiérarchisée. Je crois que c’est lié aux conditions dans lesquelles vivaient les gens.(… ) Toutes ces conditions matérielles sont largement dépassées. Et le niveau populaire d’éducation a considérablement monté. (…) Pour autant ça ne règle pas tout, parce que – Noël pointait l’importance de l’implication- autrefois, c’était bien si, en plus, les gens s’en mêlaient. Maintenant la masse des gens exige de savoir ce qu’il y a dans leur assiette, exige de reprendre le pouvoir sur leur nourriture : ça commence par des choses très simples. Et l’idéal révolutionnaire, la secousse révolutionnaire ne vient plus seulement de la contemplation de la feuille de paye. C’est le père ou la mère de famille qui donne à manger à son gamin et se dit « Mais qu’est-ce que je lui donne à manger, c’est tout pourri. » (…)

Noël dit : « Donc les gens participent » etc. Bien, ça on l’a inventé dans les années 70 –les idées ont une histoire- dans une loi qui instaure les pouvoirs des comités de quartier. (…) Il faut regarder la suite, c’est ça qui est important. Quand tu fais une réunion, qui prend la parole ? Les hommes.  (...) On est donc obligé d’avoir toute une préparation. C’est là que je te donne raison : l’éducation ne doit pas seulement porter sur les contenus, mais sur la manière de pouvoir dire, et à apprendre à dire et à exprimer ce que l’on ressent.

Noël Mamère : Et mettre en place des outils. Je suis maire. On a mis en place des comités de quartier et de bienfaisance. Et des assemblées citoyennes …

(La suite dans la vidéo de 59 minutes)

Commenter cet article