Passage en force au GCO : Communiqués de presse du Parti de Gauche et de La France Insoumise

Publié le par PG67 et LFI

COMMUNIQUE DU SECRETARIAT DEPARTEMENTAL DU "PARTI DE GAUCHE 67"

EVACUATION DE LA ZAD DU MOULIN A KOLBSHEIM

Ainsi donc depuis ce matin du lundi 10 septembre à 5 heures, 515 gendarmes mobiles ont procédé à  l’expulsion des veilleurs de la « ZAD du Moulin » opposés au Grand Projet Inutile du Grand Contournement Ouest de Strasbourg. Les autorités préfectorales ont immédiatement fait débuter l’abattage des arbres par les scieurs de VINCI alors que plusieurs référés sont engagés et que la réponse des institutions judiciaires doit être rendue d’ici la semaine prochaine.  La démonstration du déni de la volonté populaire et des procédures judiciaires en cours est désormais patente : C’est  l’autoritarisme de l’administration préfectorale qui prévaut, aux ordres du gouvernement Macron/Philippe, mais aussi des édiles de la ville de Strasbourg et de l’Eurométropole . 
Deux élus locaux écologistes ont bien tenté de faire stopper cette opération brutale autant qu’illégale, mais rien n’a pu arrêter le rouleau compresseur de la gendarmerie mobile protégeant les « scieurs-Vinci ».  Il semble bien que les autorités préfectorales aient choisi la force brutale, plutôt que la loi et la voie judiciaire révélant, au passage, la véritable nature de ce gouvernement et de ses serviteurs, à savoir qu’ils ne sont dans cette affaire que des supplétifs de la multinationale Vinci.

Le Comité Départemental du Parti de Gauche, membre de l’espace politique de la France Insoumise, condamne avec la plus extrême fermeté l’intervention policière de ce matin. Il rappelle que dès le début, en soutien au Collectif "GCO Non merci !", il s’était opposé à ce projet synonyme de destruction de 300 hectares de terres parmi les plus fertiles d'Alsace, et qui devraient avant tout servir à alimenter nos ressources vivrières dans l'esprit du développement de l'agriculture paysanne, biologique, et en circuits courts.

Définitivement, nous disons que le GCO/VINCI n'est absolument pas la solution aux problèmes de la pollution dans la plaine d'Alsace, pas plus qu'il ne résoudra les difficultés de circulation dans et autour de Strasbourg puisqu'il n'a pas vocation à y diriger les déplacements pendulaires vers et au sortir de la ville. De ce fait, le GCO ne règle absolument pas les problèmes des riverains de l'A35. Tout au plus sera-t-il un "aspirateur à camions" supplémentaires !
Ce sont les solutions autour des services publics de transport collectif qu'il nous faut chercher, et elles existent ! Et bien évidemment, pour diminuer le trafic européen de camions gravitant dans et autour de Strasbourg, il faut enfin installer le ferroutage.
L’urgence climatique, désormais avérée, exige maintenant, et sans délai, de ne plus céder aux exigences de profits des oligarchies et autres multinationales.

Le Parti de Gauche avec la France Insoumise s’y emploiera pleinement.

Pour le Secrétariat Départemental du Parti de Gauche,

Jean-Claude Val

--------------------------------------------------------------------

 

Communiqué de presse de La France Insoumise

https://lafranceinsoumise.fr/2018/09/10/gco-strasbourg-contre-le-climat-et-lecologie-macron-envoie-la-police/

GCO Strasbourg : contre le climat et l’écologie, Macron envoie la police

10 septembre 2018 dans Communiqués de presse

Samedi 8 septembre, des dizaines de milliers de personnes défilaient dans les rues de France, dont 5000 à Strasbourg, pour appeler à un sursaut citoyen et politique en matière de lutte contre le réchauffement climatique et réclamer de vraies politiques écologiques.

Aujourd’hui, le gouvernement envoie les forces de l’ordre déloger les protecteurs de l’environnement et permettre à Vinci de construire une nouvelle autoroute en périphérie de Strasbourg.

A l’heure de l’urgence climatique et écologique, ce grand projet inutile va détruire 300 hectares de terres agricoles, forêts, biodiversité et espèces protégées.

La France insoumise dénonce le passage en force du gouvernement, au mépris de la démocratie, alors que 7 avis défavorables d’experts ont été délivrés et une demande de moratoire déposée en préfecture.

La France insoumise s’insurge d’une telle dissonance cognitive à vouloir défendre le climat « et en même temps » augmenter les émissions de gaz à effet de serre du trafic autoroutier.

La France insoumise rappelle son soutien inconditionnel aux opposants du projet GCO de Strasbourg et à ceux qui luttent contre les soubresauts du vieux monde.

La France insoumise appelle le gouvernement à privilégier la cohérence politique plutôt que les apparences écologiques.

 

Mathilde Panot, députée La France Insoumise – commission développement durable
Loïc Prud’homme, député La France Insoumise – commission développement durable
Caroline Fiat, députée La France Insoumise – sixième circonscription de Meurthe-et-Moselle
Jean-Marie Brom, candidat La France Insoumise aux élections européennes

 

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article