Une « marche pour le climat » s’associe à Strasbourg à un « rassemblement anti-GCO » : 5000 manifestants !

Publié le

Rencontre interculturelle, conflit populaire !

Rencontre interculturelle, conflit populaire !

5000 personnes se sont rassemblé samedi 8 septembre, à 14 heures Place de la République, puis ont défilé dans la ville.

C’est dire l’opposition populaire au projet GCO/VINCI, un de ces Grands Travaux aussi inutiles qu’anti-démocratiques dans les procédures utilisées. C’est dire aussi la monté rapide de la prise de conscience que l’urgence écologique est incompatible avec la politique menée par ce gouvernement, qui ne satisfait que les exigences des grands groupes, financiers, industriels ou bétonneur/goudronneurs !

PG67 et France Insoumise dans la "marche pour le climat/GCO non Merci"

PG67 et France Insoumise dans la "marche pour le climat/GCO non Merci"

La démonstration du déni de la volonté populaire et des procédures judiciaires en cours est, hélas, éclatante ce matin dans ce « conflit GCO » : c’est  l’autoritarisme de l’administration préfectorale qui prévaut, aux ordres du gouvernement Macron/Philippe, mais aussi des édiles de la ville de Strasbourg et de l’Eurométropole … qui ont retourné (une fois de plus) leur veste.

A 5 heures ce matin (lundi 10 septembre), ce sont 515 gendarmes mobiles (chiffre fourni par les autorités préfectorales elles-mêmes) qui ont commencé l’expulsion des veilleurs de cette « ZAD du Moulin ». Et les autorités préfectorales ont fait débuter immédiatement l’abatage des arbres par les scieurs de VINCI, alors que plusieurs recours administratifs (référés) sont engagés et que la réponse des institutions judiciaires doit être rendue dans les 8 jours. Deux élus locaux écologistes (Dany Karcher, maire de Kolbsheim et Danielle Dambach, maire de Schiltigheim) ont bien tenté de faire stopper cette opération brutale autant qu’illégale, rien n’a pu arrêter le rouleau compresseur de la gendarmerie mobile protégeant les « scieurs-Vinci ».  Il semble bien que les autorités préfectorales aient choisi la force brutale, plutôt que la loi et la voie judiciaire. Quant à la  délicatesse des forces de l'ordre, les images parlent d'elle-même !

Au petit matin sur la ZAD du Moulin, le peuple sommé de circuler... et plus vite que celà ! (Source "Reporterre", Les gendarmes évacuent violemment la Zad du Moulin, près de Strasbourg 10 septembre 2018 / Guillaume Krempp)

Au petit matin sur la ZAD du Moulin, le peuple sommé de circuler... et plus vite que celà ! (Source "Reporterre", Les gendarmes évacuent violemment la Zad du Moulin, près de Strasbourg 10 septembre 2018 / Guillaume Krempp)

Le PG67 s'est dès le début opposé à ce Grand Projet Inutile et Imposé. Avec la France insoumise Il participe à la mobilisation contre cette destruction de 300 hectares de terres parmi les plus fertiles d'Alsace, et qui devraient avant tout servir à alimenter nos ressources vivrières dans l'esprit du développement de l'agriculture paysanne, biologique, et en circuits courts.

Définitivement, nous disons que le GCO/VINCI n'est absolument pas la solution aux problèmes de la pollution dans la plaine d'Alsace, pas plus qu'il ne résoudra les difficultés de circulation dans et autour de Strasbourg puisqu'il n'a pas vocation à y diriger les déplacements pendulaires vers et au sortir de la ville. De ce fait, le GCO ne règle absolument pas les problèmes des riverains de l'A35. Tout au plus sera-t-il un "aspirateur à camions" supplémentaires !

Ce sont les solutions autour des services publics de transport collectif qu'il faut chercher, et elles existent ! Et bien évidemment, pour diminuer le trafic européen de camions gravitant dans et autour de Strasbourg, il faut enfin installer le ferroutage. Nous savons le faire en Alsace (Cf. LOHR) !

 

Rencontre de deux mondes !

Rencontre de deux mondes !

Conclusion : plus que jamais, le Peuple doit reprendre la main sur ses conditions de vie et sur l'avenir de notre premier "bien commun ", la planète !

Cela commence à côté de chez nous mais l'enjeu est national et mondial. Ce qu'il nous faut impérativement, c'est mettre en place une planification écologique pour cesser de produire n'importe quoi à n'importe quel prix humain et écologique. Et répondre simultanément aux besoins des hommes et des femmes pour leur permettre de vivre dignement là où ils résident. Pas de céder aux exigences de profits des oligarchies et autres multinationales.

Pour cela, une  seule solution... l'Insoumission et ... "Maintenant le Peuple !". Ayons la mémoire fraîche et combative aux prochaines élections européennes (mai 2019)

 

 

Au Congrès du Parti de Gauche, juin 2018. L'insoumission se décline aussi en Bande Dessinée...

Au Congrès du Parti de Gauche, juin 2018. L'insoumission se décline aussi en Bande Dessinée...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article