Cachez ces pauvres que les commerçants ne sauraient voir ... devant leur devantures!

Publié le

Dialogue de sourds !

Dialogue de sourds !

Un arrêté "anti-mendicité" à Strasbourg (25 avril 2019) ou ... quand l'équipe "socialiste"  adopte les mesures réglementaires des municipalités de France les plus à droite.

Themroc ... Roc t'aime !

Themroc ... Roc t'aime !

Suite à l'arrêté pris par le Maire de Strasbourg, Roland Ries, le Parti de Gauche du bas-Rhin a adressé à tous les organes de presse régionaux le communiqué ci-dessous.

A ce jour, bien évidemment, aucun de ceux-ci n'a daigné le publier, en tout ou partie !

Notre devise ... solidaire !

Notre devise ... solidaire !

Vous pouvez casser le thermomètre, cela ne fera pas remonter la chaleur humaine et sociale !

85 millions de citoyens d’Europe vivent actuellement sous le seuil de pauvreté, soit 17% des habitants de l’UE : un record bien sinistre !

Plus proche de nous, 500 SDF ont trouvé la mort dans les rues françaises en 2018 … faute de structures d’accueil qui leurs soient spécifiquement dédiées, et en nombre suffisant.

Dans notre ville ce sont entre 800 et 1000 personnes qui errent toute l’année sans-abri dont, en 2014, 24 sont décédées dans la rue. Pascal dit « Cacal » a fêté le nouvel-an 2019 dans les rues de Strasbourg et y a trouvé la mort le 3 janvier, à l’âge de 40 ans !

Et Strasbourg, par son arrêté municipal « anti-mendicité », se distingue depuis le 25 avril 2019 en rejoignant le club très sélect des villes riches … qui ne veulent pas voir leurs pauvres mendier devant les touristes, ou simplement « occuper de manière prolongée des voies publiques » (en l’occurrence, piétonnes) !

Aux moments les plus propices aux affaires touristiques, que ce soit en été ou durant le magnifique marché « humaniste » de Noël, les pauvres seront dorénavant priés (par la force, cela va de soi) d’aller déverser leur misère ailleurs que dans l’hyper-centre commercial  (marché et temple neufs, grandes arcades) : merci Monsieur le Maire pour cet acte « d’humanité » à l’approche de l’été !

Que la « capitale de l’Europe et de Noël » n’ait pas la volonté de répondre à la misère autrement que par des mesures d’éloignement et de contrainte physique et pénale est indigne : nous condamnons votre arrêté avec force et exigeons que vous reveniez immédiatement sur cette décision inadmissible pour un « socialiste ».

0uvrez  davantage de lieux d’accueil pour les plus démunis, participez avec force à la mise en place de politiques économiques et sociales orientées vers la résorption du chômage et la solidarité plutôt que vers la concurrence généralisée et la mise au rebus des plus fragiles, formez et multipliez les équipes publiques pour mieux accompagner les personnes en déroute sociale, physique et psychique, voilà qui nous réchauffera le cœur et l’esprit.

Alors, avec vous, nous pourrons être fiers de notre ville. Pour l’heure c’est un sentiment de honte et d’indignation qui nous envahit.

Le Parti de Gauche du Bas-Rhin, 1er Mai 2019

En route vers Mont Dauphin ?

En route vers Mont Dauphin ?

Image de congrès, PG juin 2018

Image de congrès, PG juin 2018

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article